Archétypes et huiles essentielles : les figures du Père

Portrait psycho-émotionnel, énergétique grâce à l'approche sensible

Les huiles essentielles peuvent être rapprochés d'un point de vue psycho-émotionnel à de grandes figures archétypales. Voici, en quelques lignes, certaines facettes du Masculin et plus particulièrement ici de la Figure du Père, telles que nous pouvons les rencontrer lors d'une approche sensible de l'aromathérapie.

 

Ces correspondances archétypales et énergétiques, pour qu'elles restent vivantes et porteuses de sens, ont besoin d'être envisagées comme des jeux de résonance ou des pistes. Il ne s'agit en aucun cas de faire des listes ou des grilles immuables, mais bien plutôt de prêter attention à la Nature (celle de notre for intérieur comme celle qui se manifeste sur Terre, sous nos Cieux) et d'écouter ses messages.

Le fondateur, le Père géniteur

Le Cèdre (Atlas, Himalaya ou Liban)

Au commencement : le père fondateur, le père géniteur, celui qui donne une partie du plan de la manifestation, qui amène assise et élan vertical, qui nous reconnecte à cette énergie primordiale qui crée la Vie.

 

Qui peut mieux représenter cette dimension que le Cèdre (Atlas, de l'Himalaya ou du Liban) ? Lui qui nous permet de goûter à ce sentiment de sécurité intérieur, ce calme majestueux, cette confiance inébranlable en la pulsion de Vie. Il nous en parle au coeur du Temps qu'il traverse (on retrouve ses essences dans les sarcophages de l'Egypte ancienne) gardant en mémoire, telle la lointaine Saturne, les fondations silencieuses de l'Humanité, avec cette sérénité propre à celui qui sait qu'il est Roi en son territoire.

Ces qualités sont caractéristiques de bien des Conifères ; or, justement, quelques spécificités se dégagent lors d'une étude sensible et vivante des huiles essentielles.

Cedrus_atlantica_Montagne_de_Tichoukte_Maroc
Cedrus_atlantica_Montagne_de_Tichoukte_Maroc - LCC

 

La particularité du Cèdre est d'exprimer certes un élan vertical comme tous les Conifères, mais conjointement à une énergie dense, très « ancrante » et enveloppante, comparable à un son de basse résonnant sur une fréquence lente, longue et très stable.

On pourrait ici faire référence à la biochimique de son huile essentielle, marquée par une dominante écrasante de composants lourds : les molécules sesquiterpéniques. A contrario, la grande majorité des HE de Conifères sont généralement à dominante monoterpénique (molécules s'exprimant rapidement, en tête de distillation), qui se traduit par une énergie en toile de fond plus légère, plus fine et claire.

 

Le Cèdre conduit ainsi l'être à se réapproprier sa puissance, à régner, à déployer ses racines et à prendre de la hauteur, à retrouver une solidité psychologique et énergétique inébranlable. Très souvent mis en relation avec le chakra 1 et 7, il amène à la fois un sentiment de protection et d'élévation (action sur la sphère neurotrope) qui sait accueillir et centrer l'énergie instinctive de la Vie afin de lui ouvrir les portes d'une autre dimension.

Le Vieux Sage ou le Gardien des portes du Temps

Le Cyprès toujours vert

En tant que Cupressacée, il est lui aussi lié à ce temps immémorial qui a vu naître l'humanité. Voyons comment, à partir de cette information, il spécifie sa symbolique et tend vers l'archétype du vieux Sage.  D'une verticalité épurée (aucune branche n'outrepasse son faisceau), tout en droiture et rectitude, le Cyprès donne cette sensation de force alignée et parfaitement maîtrisée qui éclaire et renforce la conscience. Toujours vert même en hiver, il voit au-delà de notre petite temporalité événementielle et chronologique (de fourmi pourrait-on dire). Il comprend le Temps, a pénétré la nature même de la Temporalité et de ce fait sait nous apaiser.

Cupressus sempervirens_ Cementeri d'Assuévar by Joanbanjo _ Licence Creative Commons 3.0
Cupressus sempervirens by Joanbanjo LCC 3.0

Bon nombre de Conifères savent rééquilibrer et calmer le système nerveux, tout en maintenant une certaine dynamique de l'être (nous l'avons entr-aperçu avec le Cèdre, nous pourrions le dire des Pins, Sapins, du Mélèze, de l'Epinette noire ou de la Pruche par exemple).

 

Or, la spécificité du Cyprès toujours vert est de rasséréner, d'apporter paix et « re-pères » en s'adressant à nos craintes profondes, à l'une de nos peurs fondamentales : la mort - et toute sa cohorte de visages, la maladie, la misère, l'abandon...

 

 

Il nous enseigne qu'au coeur de la Vie qui s'incarne sous toutes ses formes, les mouvements de mort et renaissance font intrinsèquement partie d'elle. Entourant cimetières et tombeaux, longtemps considéré comme bois imputrescible, il nous invite dès lors à entrer dans cette maturité du Temps, dans le Temps éternel, que l'on peut toucher dans la pleine conscience de l'instant présent, faite de sagesse. Cette sagesse, c'est celle de notre nature profonde qui, tout en restant la même, sait les cycles de la Vie.

 

C'est pour cette raison que le Cyprès toujours vert nous accompagne si bien pendant les périodes de transformation intérieure (psychologique ou physiologique comme la puberté, la ménopause, l'andropause), de transition, de deuil… Laissons mourir nos attachements à la forme, poids morts devenus inutiles, acceptons le jeux des formes qui se transforment, parce que l'essence même de la Vie, au coeur de l'impermanence, demeure et continue.

Des Pères qui "élèvent" chez les Conifères

Le Pin sylvestre, le rapport à l'ordre et à l'autorité

Le Pin sylvestre, autre Conifère, cette fois de la famille des Abiétacées, fait également écho à l'Archétype du Père qui « élève » dans les 2 sens du terme. Il se fait, comme tous ses compères, élan vertical, mouvement d'élévation. Encore une fois bien des subtilités, entre Pins et Sapins, Mélèze et Piceas, pourraient être dégagée grâce à une approche sensible pour qualifier cette verticalité et son impact sur la psyché et notre énergie.

Pinus sylvestris in Johanneshov in spring - 2008- by Leo Johannes - Domaine public
Pinus sylvestris by Leo Johannes Domaine public

Tonique et d'une grande clarté (c'est un beau neurotrope qui oxygène les idées), il nous révèle comment vivre en toute autonomie, et nous montre l'exemple de l'individuation. Il nous apprend à faire fi des conditions extérieures; vivant parfois sur un sol pauvre et un climat extrême, dans un environnement d'une rudesse à toute épreuve, il va son chemin, celui de la lumière.

 

 En effet, c'est sa particularité ; exigeant en lumière, il s'y adonne et la décuple. Il nous renvoie, de manière énergique, comme un parent aimant à la volonté ferme, à notre nécessité, et par jeu de miroir, à notre rapport à l'ordre et à l'autorité : il les met en lumière et nous permet de clarifier notre exigence, notre dureté, nos critiques en démêlant nos structures confuses à ce propos ! Car son énergie yang, lumineuse et épurée certes s'impose, mais ouvre en nous aussi un espace ouvert, centré, celui du coeur et de l'esprit désencombré.

L'éducateur, l'enseignant ou le Père structurant

Le Romarin officinal à verbénone

Quittons la force verticale des Conifères et leur rapport ancestral au Temps pour le monde harmonieux et structuré, à taille humaine, facile d'accès, des Lamiacées. Et pourtant ... Ce petit arbuste, aux feuilles vert vif ressemblant étonnamment à des aiguilles, évoque un Conifère miniature (on le dénomme d'ailleurs le Conifère des Lamiacées), et l'énergie qu'il dégage porte l'empreinte de la concentration, de la maîtrise, de la persévérance.

Rosmarinus officinalis by Andy Rogers Licence Creative Commons 3.0
Rosmarinus officinalis by Andy Rogers LCC 3.0

D'abord, il nous enseigne à prendre en charge, à assumer, à équilibrer notre corps et son métabolisme car la Vie se donne à vivre dans la matière. Il nous nous rappelle qu'un corps qui digère bien, qui sait récupérer, qu'un corps détendu qui respire la vitalité est un corps serein qui peut goûter à la plénitude et découvrir l'harmonie. Et qui peut agir, dès lors, dans la justesse. Avec le Romarin, nous entrons en contact avec notre propre capacité d'organisation, de décision et d'action.

 

Il nous permet d'incarner nos valeurs, la force de notre esprit afin de créer dans le monde.

Le Romarin officinal à verbénone peut être ainsi apparenté à l'archétype du père structurant, celui qui structure l'être pour qu'il agisse dans le monde, en lien à la dimension sociale. En ce sens, il est aisément mis en corrélation avec le chakra solaire (3) et réveille à tout point de vue les forces positives de ce centre énergétique. Il est à l'image de ce principe paternel qui prend l'enfant par la main quand celui-ci se lance pour la 1ère fois, chancelant mais debout sur ses 2 pieds, dans l'expérience de la verticalité et de l'exploration de l'environnement. Il est celui qui raffermit notre volonté quand, parfois, nos forces faiblissent.

Rosmarinus officinalis byT137 Licence Creative Commons 3.0
Rosmarinus officinalis byT137 LCC 3.0

Il nous permet de rassembler notre énergie pour incarner ce que nous sommes dans le monde et agir, responsables, avec équilibre et détermination. 

 

Son action neurotonique permet à l'individu de se re-saisir de ses ressources logiques, rationnelles, de sa faculté à penser avec objectivité et clarté. Il nous donne la distance nécessaire pour nous sortir des affres émotionnels et de nos mélodrames.  Il nous sort des « marécages » psycho-émotionnels qui nous font ressasser ce que nous n'avons pas digéré. Un vent frais et purifiant (1,8 cinéole) semble nous détoxifier de ces lourdeurs et nous permettre d'évaluer la situation plus clairement.

 

 

Il vient également nous apporter la profonde confiance qu'il a en notre être pour assumer notre destin-destinée « je sais que tu peux, j'ai confiance en toi, tu as les ressources nécessaires pour vivre ce que tu as à vivre ». Il stimule notre élan vital, nos ressources énergétiques et nos capacités cognitives  pour que nous sachions tracer, autonomes, notre chemin de Vie.

Les autres chémotypes de Romarin officinal, à camphre ou à 1,8 cinéole, ont, eux aussi, à voir avec cet archétype du père structurant. Des nuances seraient bien sûr à formuler (le Romarin à camphre paraît plus rustique et d'une énergie taillée à l'emporte-pièce. Le 1,8 cinéole peut être ressenti comme plus jeune, audacieux et aérien…).

 

Pour un portrait des propriétés thérapeutiques du Romarin officinal à verbénone et la définition de chémotype : c'est par là

A paraître prochainement

Au Masculin et au Féminin

Le Masculin sur les ailes du vent ou l' Esprit éclairé - Le Père spirituel ou les racines du Ciel.

Les Archétypes du Féminin : Baba Yaga et la Terre-Mère, la Lumière Consolante, le Féminin Sensuel libéré, la Visionnaire ...

INSCRIPTIONS OUVERTES
Cursus HE&Chakras 2019
Aroma Corps & Esprit 2ème année

Rosacée - W. Roggenkamp

 

FORMATION

Aromathérapie

 énergétique

 ICI

Principe des Composées-by W. Roggenkamp

Composée - W. Roggenkamp